Encerclement de l’île, menaces de Pékin, réactions des autres pays… le bras de fer autour de Taïwan se durcit

Encerclement de l’île, menaces de Pékin, réactions des autres pays… le bras de fer autour de Taïwan se durcit

Clin d’œil Info Diversissemnt:
Info en date du: 2023-04-10 16:46:00 – La Chine a récemment mis fin à ses exercices militaires d’encerclement de l’île de Taïwan. Cependant, le pays continue de considérer l’indépendance de l’île comme incompatible avec la paix et a mobilisé avions et navires de guerre pour former une situation de blocus multidirectionnel autour de l’île. L’Union européenne s’est dite préoccupée par ces exercices militaires, les considérant comme une source d’instabilité dans la région. Si une escalade ou un recours à la force devait avoir lieu, cela pourrait avoir des conséquences économiques et sécuritaires importantes pour la région et le monde entier. La Russie a apporté son soutien à Pékin, tandis que les États-Unis ont envoyé un avertissement implicite à la Chine en traversant un secteur de mer de Chine méridionale. Emmanuel Macron, quant à lui, refuse de s’engager dans une logique de bloc à bloc et appelle l’Union européenne à ne pas être suiviste des États-Unis et de la Chine

——–

*********

En savoir plus – Rédigé par Notre IA

Encerclement de l’île:

– Samedi 13 novembre: La Chine a commencé ses exercices militaires d’encerclement de l’île de Taïwan, mobilisant des avions et des navires de guerre.

– Lundi 15 novembre: Ces opérations militaires ont été couronnées de succès, selon Pékin, qui a testé sa capacité de combat en conditions réelles en effectuant des tirs dans le détroit et en simulant l’encerclement de l’île.

Menaces de Pékin:

– Lundi 15 novembre: La Chine a prévenu que l’indépendance de Taïwan était « incompatible avec la paix ».

Publicités

– Pékin considère l’île de Taïwan comme son propre territoire et n’a jamais renoncé à l’usage de la force pour la placer sous son contrôle.

Réactions des autres pays:

– Lundi 15 novembre: L’Union européenne s’est dite « préoccupée » par les exercices militaires organisés par la Chine autour de Taïwan et a appelé à la retenue.

– Moscou a apporté son soutien à Pékin, tandis que Washington a envoyé un avertissement implicite à Xi Jinping en faisant traverser un destroyer américain dans un secteur de mer de Chine méridionale revendiqué par Pékin.

Bras de fer autour de Taïwan:

– Mercredi 10 novembre: La présidente taïwanaise, Tsai Ing-wen, a rencontré le président de la Chambre des représentants américaine, Kevin McCarthy, aux États-Unis, ce qui a été considéré comme une provocation par le président chinois Xi Jinping.

– Emmanuel Macron refuse pour l’instant d' »entrer dans une logique de bloc à bloc » dans ce dossier et appelle l’Union européenne à ne pas « être suiviste » des États-Unis ou de la Chine.

– Toute instabilité dans le détroit résultant d’une escalade, d’un accident ou d’un recours à la force aurait des conséquences économiques et sécuritaires considérables pour la région et le monde entier, selon une porte-parole de la Commission européenne, Nabila Massrali

Publicités

À propos de l’auteur

Je suis un entrepreneur du web. Webmaster et éditeur des sites web, je me suis spécialisé sur les techniques de recherches d'informations sur internet avec pour but de rendre l'info beaucoup plus accessible aux internautes. Bien que tous les efforts aient été faits pour assurer l'exactitude des informations figurant sur ce site, nous ne pouvons offrir aucune garantie ou être tenus pour responsable des éventuelles erreurs commises. Si vous constatez une erreur sur ce site, nous vous serions reconnaissants de nous la signaler en utilisant le contact: jmandii{}yahoo.fr (remplacer {} par @) et nous nous efforcerons de la corriger dans les meilleurs délais. Merci