En bon français, quand doit-on utiliser ‘il eût fallu que…’ plutôt que ‘ il aurait fallu que…’ ?

En bon français, quand doit-on utiliser 'il eût fallu que…' plutôt que ' il aurait fallu que…' ?

En bon français, quand doit-on utiliser ‘il eût fallu que…’ plutôt que ‘il aurait fallu que…’ ?

Comment ?

Selon les sources web consultées, la conjugaison « il eût fallu que » est considérée comme étant moins courante et moins utilisée dans la langue française moderne. On préfère généralement utiliser la forme « il aurait fallu que » dans le langage quotidien.

Le conditionnel passé « il eût fallu que » est une conjugaison du verbe « falloir » au conditionnel passé deuxième forme avec l’imparfait du subjonctif. Cette forme exprime une action hypothétique ou souhaitée dans le passé.

Par exemple:
– « Il eût fallu que tu m’avertisses plus tôt. » (Cela suggère que la personne aurait dû m’avertir plus tôt, mais cela ne s’est pas produit.)
– « Il aurait fallu que tu m’avertisses plus tôt. » (Dans ce cas, il s’agit d’une hypothèse sobre la situation)

Cependant, le conditionnel passé « il aurait fallu que » avec l’imparfait du subjonctif est plus couramment utilisé pour exprimer une action hypothétique ou souhaitée dans le passé.

Pourquoi ?

L’utilisation de la forme « il aurait fallu que » est préférée dans la langue française moderne pour des raisons de simplicité et de clarté. Il est plus courant et mieux compris par la plupart des locuteurs natifs et est utilisé dans le langage courant.

La forme « il eût fallu que » est considérée comme plus formelle et archaïque dans son utilisation. Elle est généralement réservée à des contextes littéraires, poétiques ou officiels.

Quand ?

L’utilisation de « il eût fallu que » peut se retrouver dans des textes écrits anciens, des discours formels, des œuvres littéraires classiques ou des citations, mais elle est rarement employée dans le langage courant de nos jours.

Où ?

La question de savoir où utiliser « il eût fallu que » plutôt que « il aurait fallu que » dépend de la situation et du contexte. « Il eût fallu que » est plus adapté lorsqu’on veut exprimer une action hypothétique ou souhaitée dans le passé dans un texte plus formel ou littéraire.

Qui fait quoi, pourquoi, comment?

La préférence pour l’utilisation de « il aurait fallu que » dans le langage courant est due à sa simplicité, sa clarté et sa compréhension plus facile pour les locuteurs natifs. Les évolutions de la langue française ont favorisé cette forme plus courante et plus utilisée.

Sources :

– [1] Explication sur le conditionnel passé : En bon français, quand doit-on utiliser ‘il eût fallu que…’

– [2] Comparaison entre les formes « il eût fallu que » et « il aurait fallu que » : il eut fallu ou il aurait fallu?

– [3] Explication sur l’utilisation de « il a fallu » au passé composé de l’indicatif : Écrit-on « il a fallu » ou « il a fallut ».

(Consultées le 9 août 2023)

À propos de l’auteur

Je suis un entrepreneur du web. Webmaster et éditeur des sites web, je me suis spécialisé sur les techniques de recherches d'informations sur internet avec pour but de rendre l'info beaucoup plus accessible aux internautes. Bien que tous les efforts aient été faits pour assurer l'exactitude des informations figurant sur ce site, nous ne pouvons offrir aucune garantie ou être tenus pour responsable des éventuelles erreurs commises. Si vous constatez une erreur sur ce site, nous vous serions reconnaissants de nous la signaler en utilisant le contact: jmandii{}yahoo.fr (remplacer {} par @) et nous nous efforcerons de la corriger dans les meilleurs délais. Merci